?

Log in

No account? Create an account

Hey ici.

Sans vouloir faire de post inutile (est-ce que les autres le sont? xD), je me dis que cette journée-là mérite d'être postée juste pour le bien-être paisible et chouette qui se trame dans ma tête.

Pour ce qui est des nouvelles, en six mois il s'est passé tellement de choses que ce serait un peu long de développer...
Mais grosso modo j'ai arrêté d'être désespérée du cursus scolaire, vu qu'être désespérée ça sert pas à grand chose, et que j'ai découvert que je pouvais faire un Erasmus l'an prochain si je restais aux Beaux-Arts, chose non-négligeable :3

Je crois que la hache de guerre est enterrée entre moi et mes profs, contre qui je suis en colère pour la forme de temps en temps plutôt que sérieusement et douloureusement comme y'a encore quelques mois. Ils sont pas des masses plus adultes ou déifiques que moi, plus la peine de leur demander la lune ou du professionnalisme pointu passé ce constat. Aujourd'hui j'ai eu le compte rendu des appréciations des matières que j'ai (en théorie). C'était assez marrant de les voir chercher comment noter les gens en animation  alors qu'on en a pas fait, que tout le monde avait zappé que c'était dans les matières au début de l'année, et que de toute façon on a rien fait de très rangé dans des matières. Je me suis faite saquer en court-métrage (soit-disant que le prof m'a pas vue et que j'étais pas motivée), mais vu que je suis allée le voir très régulièrement en étant gravement pas motivée, soit, je cours plus après le statut première de classe, du moment que j'ai essez d'UV pour passer mon diplome ça me va. Et Chaves m'a filé du chocolat pour me consoler de mon saquage. Venant d'un prof avec qui j'ai eu des joutes verbales assez houleuses, c'est un calumet de la paix sérieusement pacifique.

Passé ça j'ai eu une petite soirée sympathique avec Jupette et Hublot et quelques idées pour travailler, même si maintenant je suis à la bourre sans stress (comprennez, personne ne peut me cut avant le diplome, donc même si je suis censée produire en continu, ils pourront toujours râler que je le fais pas, ça changera rien.). J'ai encore pu constater que j'aimais Metz, et ma vie en général. Y'a rien de plus chouette que de se balader seule dans Metz de nuit, quand il fait doux et qu'il y a plein de gens dehors. J'ai l'impression de regarder la ville de l'extérieur, de façon neutre. J'ai mis un temps fou à retourner au parking, j'ai parlé au pif à des gens à la place. Une belle femme toute chic devant les galeries Lafayette, à qui j'ai taxé une clope. Des jeunes qui allaient en boîte. Des gens qui attendaient devant l'Arsenal.
J'ai eu beau râler contre cette ville et cette école, de nuit, au calme et sans avoir à penser à tout ça, j'adore Metz. Et j'adore l'esplanade, le jardin de l'Arsenal, St Pierre aux Nonnains et les pelouses devant l'école la nuit. Même cette flamme débile qui sert à rien, elle est chouette. Et thanks to Paul Schaeffer, j'apprécie grave les éclairages sur les batiments, c'est ça qui les rend si beaux. Aucune idée du temps que j'ai passé dans l'herbe à dessiner l'endroit et à prendre des photos.

Rentrée à la maison, le père qui ronfle, c'est le bruit le plus normal et apaisant du monde. Dina qui dort sur mon lit, qui se réveille mais ne bouge pas quand je la caresse, parce qu'elle m'a reconnue sans avoir à me voir. J'ai des volets fraîchement repeints, et un calendrier encore trop vide. Je pense à mon grand-père et je me dis que faute de lui raconter tout ce que je vais faire de ma vie, même les plus petits moments, il peut les voir en direct. Genre la fourmi qui me grimpe sur la jambe et que j'ai du ramener de la pelouse derrière l'Arsenal. Genre les petits pois que je vais planter sous peu.


Cet été, je me pousse au cul pour :

- Planter les petits pois
- Me mettre ne serait-ce qu'un peu à la 3D
- Refaire un blog potable et bédé (c'est que Lily m'a donné envie maintenant u_u)
- Partir, partir, n'importe où et partout. Aller voir Seb. Aller voir Nico. Aller voir ma mère et Marc.
- Organiser un truc avec les gens de Namedy ou une partie, in Trier


Et euh ouais. Faut que je me décide pour mon Erasmus, Montreal ou Cracovie, les plus et les moins s'équilibrent grave donc je ne sais uu
Genre comme ça :


Montreal :

+  c'est louiiiin
+  ça cause français (les cours sont en français)
+  j'y connais quelqu'un (Carole)
+  les gentils, québécois! *danse*
j'ai jamais vu les gens de là-bas
je ne sais pas du tout c'est une école orientée quoi
c'est cher

+  possibilité fort probable d'y rester forever


Krakow :

c'est moins louin
ça cause polack (les cours sont en polack)
j'y connais quelqu'un (Nate, Monika, Kamil? Uu on peut pas dire que je le connaisse vraiment lui.)
+  j'ai déjà vu les élèves de là bas et ils sont couls
c'est une école orientée animation (mais ils ont deux Mac et pas de pécé? Oo à vérifier.)
c'est la méga teuf H24
les polonais s'étonnent du prix de la bière déjà pas cher du tout en Allemagne et disent que c'est reuch : la vie est cheap
quasi aucune chance que je reste là-bas pour m'y installer/travailler


Bref je sais pas, mais je verrai. Et si vous voulez voter, tapez 1 pour Montreal, 2 pour Krakow ^^

Oh et puis. Je suis un raton-laveur.

Capilotade

Encore un trou dans le LJ xD

Petit post pour signifier mon désespoir, et mon envie de bouger. De blog et de tout le reste aussi.

Mes études ne me mènent à strictement rien, et je ne sais pas trop quoi faire ensuite. Vu mes "diplomes" il va falloir que je démarche toute seule n'importe comment. Sauf que j'ai envie d'un truc original et délirant. Genre me mettre à Illustrator, faire du graphisme fou type toupoutou et proposer à Casto d'en faire du papier peint. Ou vendre des ballerines tagguées.

Conclusion : j'ai envie de bosser. Même si je sais que des études ça fait de mal à personne... Là j'en peux plus, j'apprends que dalle. Peut-être que des vraies études, un vrai bts ou quelque chose me motivera. Mais dans quoi? Textile? Webdesign? Graphisme? J'ai personne pour me guider, je sais même pas ce qui existe et ce qui est potable.

Je projettais d'aller en Angleterre faire assistante de cours de français, l'an prochain, mais je suis en train de me dire que ça ne fait que repousser mon problème de "je fais quoi?". Et en plus j'ai rêvé que je partais dans un vaisseau spatial, et que je pouvais plus revenir sur Terre alors que j'avais un putain de mal du pays. Bref, j'ai grave la trouille de partir seule, surtout vu mon niveau d'anglais qui survit bien à l'écrit mais pas à l'oral.

Mais c'est peut-être un cap à passer. Faudrait que je m'indépendantise et arretant de stresser à tout va u_u Parce que là mon niveau d'angoisse face à ma vie est proche de 100%.

Vais déjà essayer de me faire un site, ou au moins changer de blog et aller quelque part ousk'on peut faire du CSS ou n'importe quoi qui me fasse travailler la mise en page. Z'en connaissez, des hébergeurs comme ça?

Trou

Je savais bien que je tiendrais pas un LJ régulier, mais à ce point... u_u


Trou parce que j'ai fait un trou dans mon LJ, donc. Il s'est passé plein de trucs dans ma vie quand même. Je suis partie en vacances avec les gupettes, j'ai travaillé à Forbach dans une usine d'alu pour faire une fontaine géante, j'ai eu mon anniversaire, j'ai découvert Facebook et j'ai acheté plein de choses inutiles et coûteuses qui me font grincer les dents maintenant que je les vois et que je sais que j'ai besoin de sous pour mon pc. J'ai refait ma chambre, aussi. Et j'ai rencontré la copine de Pingouin, qui a deux fois son âge mais qui est chouette.


Pour ce qui est de la copine de Pingouin, çe devrait être l'évènement marquant de la journée, mais non. Il s'est passé un milliard de trucs importants positifs et négatifs, surtout négatifs ces derniers temps, et alors que le relooking de ma chambre et divers achats colorés étaient en train de faire office de béquilles Cheer Up pour mon âme en perdition, la totalité de ma tête s'est vidée quand j'ai vu Lorène.

***

Lorène, que j'ai croisé dans la rue complètement par hasard devant un bar. Lorène qui était avec une gussette de l'école que je connais un peu. Et Juliette, ma binôme qui s'arrête avec moi va parler à gupette de l'école. Et moi comme une conne, je focalise sur Lorène. Lorène. Impossible de remettre un nom sur ce visage là. Où est-ce que je l'ai vue? Je la connais. Je la connais, sûr. Elle me fixe, et tout d'un coup son foutu regard pénétrant, timide mais sauvage (oui je deviens lyrique, c'est le point) me plonge dans une espèce de léthargie, et je bégaye.

"Excuse moi je... Je sais que je te connais mais pas moyen de te remettre?..."
"Je m'appelle Lorène. Toi c'est Marine c'est ça?"

Lorène, donc. Qui a changé de cheveux, d'où le problème d'identification. Et là, je me souviens de plein de trucs. Qu'elle est foutuement timide, et que c'est pour ça qu'elle fait comme si on se souvenait pas l'une de l'autre, mais on se souvient l'une de l'autre, même si on se connaissait pas bien. J'ai la vague prétention de penser que lors de ma première première année, Lorène était une fille intelligente, moi aussi, et qu'on le savait toutes les deux. Et qu'on avait pas besoin de se parler pour le savoir, parce qu'il y avait Christophe.

Oui, Christophe, voilà le point. Il y a toujours un garçon sous une couverture de lyrisme lesbien. Christophe n'était pas lyrique, pourtant. Ou pas comme je l'entends. C'était le genre de type qui ne sait pas trop s'il est anarchiste, nihiliste ou juste chiant, qui porte le cheveu long et le chemise blanche. En revoyant Lorène, je me suis souvenu de cette relation très étrange qu'on avait tous les trois, que j'ai peut-être bien imaginée et extrapolée avec le temps. Christophe, ce très cher électron libre qui emmerdait tout le monde avec ses théories révolutionnaires et son pessimisme à tuer un Teletubbie, Christophe, donc, était un espèce de lien entre Lorène et moi-même, cette fille mystérieuse et profonde dont je ne sais au final absolument rien. Je passais des heures à débattre avec lui de trucs existentiels, sociaux et politiques qui me semblaient être le truc le plus important du monde à l'époque. On était jeunes, beaux, intelligents et vaguement Breliens, et on avait envie de refaire le monde pour de vrai, pas comme ces salopards d'Arts du spectacle bêtement écolos ou ces jeunes pseudo keupons aussi vides d'idées que pleins de bière. Je n'ai jamais vraiment parlé de Christophe, encore moins de Lorène. Pas comme on parle de ses amis de longue date. Ils ont disparu tous les deux à la fin de la première année, sans laisser de trace. Et j'en suis revenue à des amis plus rigolards et autrement sympathiques. J'ai oublié mon âme d'adolescente pompeuse qui voulait étaler sa supériorité et critiquer le monde.

***

Il y un an, j'ai croisé Lorène dans la rue. Franchement eméchée, je me suis quasiment jetée dans ses bras et me suis fait embarquer par sa bande de gens tout aussi eméchés. Mais pas elle. Toujours hésitante, souriante et tellement ailleurs. Dans mes 3 grammes je lui parle confusément de Christophe, qui me manque. Elle n'en dit pas grand chose. Je finis la soirée je ne sais où.

Le lendemain, après un an sans nouvelles, Christophe m'appelle. Et ça me fait comme un coup de fouet en pleine gueule. Parce que Lorène m'écoutait, même saoule. Parce qu'il est drôle, acide et toujours aussi étrangement sympathique avec moi. Et que j'ai abandonné mes idées de révolution, parce que j'ai la flemme. Et que maintenant , j'en culpabilise. Mais on finit par raccrocher. Je prends son numéro en me disant que je le rappellerai. Je ne le rappelle pas.

***

Ce soir, j'ai croisé Lorène dans la rue. Je l'ai enfin remise, et je lui dis n'importe quoi. Parce que le flot de culpabilité revient, que je ne suis plus critique, acide et futée. Parce que j'ai abandonné mes bouquins, mes idéaux, ma haine et ma mélancolie, et que je lui parle comme n'importe quelle pouffe rencontrerait n'importe quelle pouffe dans la rue. Que je prends congé, et que quand je me retourne trois mètres plus loin, son regard me vrille toujours l'intérieur de la tête. Lorène.

Trois mètres de plus plus loin, je me dis qu'elle était peut-être avec Christophe, dans ce bar. Qu'il était sûrement juste là, un peu saoul, et qu'il refaisait le monde en critiquant les choses comme elles doivent l'être. Parce que tout devrait être critiqué, et que je ne critique plus rien. Que j'aurais pu l'y rejoindre, boire un coup, et l'aider à refaire ça encore mieux.

Je crois que j'ai envie de retrouver cet esprit là, un peu. Pas devenir trop gentille, ni trop niaise. Laisser tomber ma devise de "tout est bon dans le cochon et laissez sa chance à tout le monde". Parce que critiquer, c'est profondément ancré en moi contrairement au hippisme qui vient seulement d'arriver.


Tu me manques, Christophe. J'aurais dû le dire à Lorène, tu m'aurais téléphoné.

Les gens autour de moi me foutent la trouille. Parce que la plupart se fichent pas mal d'être cultivés, ou se cultivent seulement dans un domaine. J'ai une trouille monstre de ne rien savoir. Une trouille monstre de ne jamais rien découvrir de nouveau, de stagner. Une trouille monstre de rester avec des gens qui ne m'intéressent pas, ne m'apportent rien de nouveau. Une trouille monstre de ne plus apprendre, et de ne pas en savoir autant que ce que je voudrais.

J'ai toujours eu l'étrange impression que quand ma vie tirera sur la fin, je saurai tout. Qu'avec ma boulimie de lecture, de parlote, de films et d'absolument tout, j'aurai appris tout ce qu'il y a à savoir dans le monde. C'est peut-être un peu ce que je veux, dans le fond, mais c'était sans compter ma grande ennemie implacable : la Flemme. Ca, et les autres.

La Flemme, c'est cette fourbe enclume géante qui m'empêche de sortir, d'aller parler à des gens, d'aller acheter un bouquin ou de me bouger vers un festival/organisation quelconque. J'ai appris à contrer la flemme par un outil magique qui s'appelle internet. Parce que oui, internet, c'est trop kikoo lol top génial, ça permet d'accéder à moultes infos sans sortir de chez soi, de communiquer quand même, et tout et tout.


---


Mais c'est ici qu'interviennent les gens. Car comme tout un chacun le sait, internet, c'est YVONNE, le Diable, un truc trop pabien ouske tout ce qui est dit est du grand n'importe quoi où rien n'est rangé proprement et où on retrouve jamais rien!!1!
Enfin, ça, c'est ce que pensent les gens. Si tu me mets devant un moteur de camion, je vais trouver ça Yvonne et mal rangé aussi, gonflée par l'orgueil du "je comprends pas comment ça marche donc c'est pas bien". Sauf que messieurs, sur internet, je peux trouver comment ça marche, un moteur de camion. Essaie donc de faire l'inverse, vil crétin sectaire.

Les gens, ces futés animaux, me font souvent les reproches suivants, bien camouflés sous de mielleuses répliques.


" Encore sur internet!... Tu ferais peut-être mieux d'aller parler avec des vrais gens. "
-> Les gens à qui tu parles sur internet sont en fait des bots. Toute communication menée par le biais de ton ordinateur compte pour du beurre.

Internet, en plus d'être un nid à infos douteuses, pr0n et autres joyeusetés, est également le paradis des pédophiles, détraqués et autres bots. Mes parents, grands-parents, quelques-uns de mes amis et en général toute personne dépassant la quarantaine n'arrivent pas à imaginer que je puisse parler à une personne normale, qui, comme moi, s'asseoit devant son écran et tape sur un clavier. Toute communication via internet revient à une perte de temps car il ne peut pas y avoir de réelle conversation avec une personne réelle. Tout ce qui arrive par des fils électriques est forcément électrique et donc pas humain, CQFD.


" Ah oui c'est vrai, tu aimes tellement les mangas, toi... "
-> Comment oses-tu regarder ces choses pour demeurés qui se lisent à l'envers et qui mettent en scène des êtres carrés qui se tatanent la gueule à longueur de journée et où il y a plein de sang et de nichons à l'air?

Certes, comme tout le monde ou presque, j'ai commencé le manga en lisant des shônen où tout le monde se tape sur la gueule, où les méchants sont de plus en plus forts, et où le gentil finit par sauver le monde si le mangaka a encore assez de succès pour finir sa série. Mais de là à penser que c'est la seule chose qui existe... C'est de la connerie pure et simple. Même dans certains shônen les rapports entre les personnages et les relations qui se tissent sont intéressantes, et certainement beaucoup plus que dans un sitcom à la con (Plus belle la vie disons, je sais de quoi je parle uu). Entendre qu'un univers comme celui de Clamp se résume à des dessins carrés, quand on connaît toutes les subtilités des personnages, des intrigues et le travail de dingue pour les entremêler, le style si particulier du dessin et de la narration... Ca fout en rogne. Même les gens qui "lisent des mangas" me foutent en rogne des fois. Je viens d'acheter le dernier tome de l'Infirmerie..., qui m'a remué le ventre pour des raisons plus qu'importantes pour moi. En allant à la caisse, j'ai croisé un ami qui m'a fait un sourire condescendant en voyant le logo shôjo sur la tranche de mon précieux bouquin. Alors que pourtant, on ne peut pas vraiment dire que ce soit rose, simplet et emo.


" Et sinon tu fais toujours tes trucs de... Tu sais, les trucs avec des elfes et tout ça, là. Du jeu de rôle. "
-> Cette activité est, de mon point de vue, destinée aux demeurés pur jus qui ont de sérieux problèmes de personnalité et aiment se déguiser en troll, tout en se coupant du monde réel bien sûr.

Le truc qui me fait le plus rire... Il faut croire que pour le quidam random, le jeu de rôle, c'est des types déguisés en elfes qui se battent avec des épées en mousse et confondent jeu et réalité.

"Non mais tu sais moi je connais un type, un de ses amis s'est suicidé parce qu'il croyait qu'il était un vampire!!"


... Pardon? Qu'ouïs-je? Non mais lolilol u_u Bon déjà explique moi la logique de la chose, gus. Ensuite, à supposer que cette extravagante histoire soit vraie, ma foi, y'a bien des gens qui se suicideront quand Johnny Halliday mourra, y'a des cons/des gens fragiles partout. Je déteste cette idée qu'ont (encore une fois!) les plus de quarante ans à propos du jeu de rôle : C'EST DANGEREUX !!!

Comment leur expliquer que ça ne se joue pas avec des fringues en peau de mouton mort et des armes en latex, mais autour d'une table avec des gens qu'on apprécie, une bonne bière et des chips? Qu'on peut faire ça sur internet aussi, avec des gens qui existent? Que ça peut concerner tous les mondes possibles et imaginables, et qu'on fait bien la différence entre ça et le réel? Qu'on ne se prend pas pour son personnage?

Faire du jeu de rôle a considérablement développé mon imaginaire, m'a beaucoup poussée à dessiner et à développer des thèmes qui me sont chers. A force de créer des histoires et des personnages, j'ai fini par mettre le doigt sur mes archétypes favoris, et par comprendre certains aspects de ma personnalité. J'ai appris un milliard de choses grâce au jeu de rôle, parce que j'ai dû me renseigner à chaque partie sur des trucs aussi divers que variés. Allez, petite liste non-exhaustive de ce que j'ai recherché pour du jdr hier soir :

- l'origine et les techniques du Krav Maga
- la construction des patronymes russes
- comment soigner une fracture du pénis
- la distillation du Vermouth et autres Martini
- l'histoire de l'Université de Londres et ses filiales

Voilà, hier soir j'ai appris ça. Ma motivation a été du jeu de rôle, mon outil a été internet. Yvonne. Pas possible.

Ah et, bizarrement si je dis aux gens que j'écris un bouquin de fiction au lieu de leur dire que j'écris pour du jeu de rôle, ils trouvent ça bien. Faudra m'expliquer la différence, si ce n'est que là, c'est un bouquin écrit à plein de mains u_u ...


---


J'en ai raz-le-bol que les gens pensent que je suis demeurée simplement parce que je me fringue de façon un peu extravagante (zomg Japan, YVONNE), que je lis des trucs pour gamins ou que je passe quelquefois mes journées sur internet. J'ai peut-être du mépris pour des certaines choses, mais au moins je n'ai pas la connerie de les dénigrer sans avoir cherché à savoir ce que c'était. Jamais je ne cracherai sérieusement sur quelque chose sans savoir de quoi je parle. Si j'ai l'impression d'être conne ces temps-ci, c'est peut-être un chouia parce que je ne lis plus, mais je m'y remets, peut-être parce que je traîne avec des crétins, mais je me soigne, et aussi à cause de ce genre de remarques. Parce que les gens qui me connaissent depuis longtemps ont l'impression que j'ai régressé à cause de ce qu'ils voient. Avant, j'étais la petite coincée un peu méchante qui avait tout le temps le nez dans ses bouquins, était la première de la classe et qui parlait de trucs qu'on comprenait jamais. Maintenant j'ai changé de look, je suis moins distante et odieuse (apparemment ça signifie aussi moins intelligente), et je pratique les activités sus-mentionnées. Donc je suis forcément devenue beubeu. Quand aux gens qui me rencontrent... Je m'en rends compte seulement maintenant, mais avoir des cheveux en plastoc et s'habiller en rose, c'est handicapant. J'ai l'impression qu'un néon "je suis conne et excentrique" me clignote sur le front.

J'en ai marre qu'on me sous-estime comme ça ._. Et j'en ai marre de me soucier de l'opinion des autres aussi. Damned.
J'ai encore craché sur ma soeur et sur ma mère.

Certes j'ai peu d'estime pour elles, mais c'est encore un défoulement gratuit et crétin. C'est pas elles, le problème, c'est moi.

Ca fait plus d'un mois que je déprime sévère et que je cache ça sous des sourires et des kikoolol plus niais que nature. Sauf que mon moi cynique commence à devenir chaud bouillant dedans, et que les engueulades éclatent quand même...

Personne ne me va.

Tout le monde m'énerve, ou presque. Alors je trouve un prétexte, je gueule, je fais valoir mon point de vue. Après je continue à haïr, et s'ajoute une culpabilité complètement démesurée. Parce que j'ai été odieuse.

Plus paradoxal tu crèves.

Nulle part ne me va.

Je ne veux pas faire ma vie à Metz. Ca me semblait immense, c'est petit. Les gens sont normaux, terriblement beaufs. Comme partout. C'est la croix et la bannière pour trouver des gens intéressants. Des nouveaux gens. J'ai l'impression que les miens sont usés. Alors qu'il y a quelques mois je les estimais tellement que je pensais impossible d'en faire le tour. Là j'ai l'impression de radoter. Voir les mêmes gens en soirée, parler des mêmes choses, des mêmes gens plus là, des mêmes anciennes soirées, de l'avenir toujours plus incertain. Toujours pareil.

Rien ne me va.

L'école, c'est un bac à sable plein de glandeurs où on colle des trucs avec du scotch et où personne ne sait se servir d'un pc. Je crois que je voulais vaguement faire de l'infographie. Je crois que je vais passer ma 3e année à faire de la vidéo, que j'aurai un diplôme non reconnu et que je chercherais une autre école au pif pour la suite. Si y'a de l'argent pour aller dans une autre école, parce que ma mère suce le compte en banque de mon père pour aller à l'opéra.

Allez savoir pourquoi entre la science et l'art, j'ai pas choisi la science. J'aurais eu un travail, des sous, une vie normale, et j'aurais pu dessiner le week-end pour me faire plaisir, au lieu de faire du pseudo art pour l'école et faire des mini bombes le week-end. Là j'en suis gavée, horrifiée, saturée. J'arrive plus à dessiner. J'ai pas évolué depuis des mois, je sais toujours pas faire un décor, j'ai un rendement d'escargot et je suis motivée pour rien. Même pas pour apprendre le php et me mettre au webdesign, le plan B qui aurait sauvé mes fesses. Le seul truc auquel je sois bonne, c'est m'engueuler avec les gens, et me planquer dans mon lit pour chialer pendant des heures. Quand je dors pas.

J'en viens à me dire que je pourrais complètement changer d'orientation, et que je ferais bien un truc du genre CAP, qui fait pas trop chier et qui apprend un boulot où on est tranquille tout le temps, après ça.

CAP. Je voulais être ingénieur il y a encore cinq ans. Je crois que j'ai juste tout simplement foiré ma vie.

J'ai jamais fait une déprime aussi lamentable depuis des années. D'habitude je m'en sors toute seule avec de la nouveauté. Là j'ai même pas la force de mettre le pied dehors.

On va manger des cookies et attendre que ça passe.

Tags:

Japan Expo 9 : compte-rendu !

Ourf, rentrée!


Enfin, rentrée dimanche, là on est mercredi... On va dire que c'était le temps de se remettre xD



Pas déçue du tout de cette JE qui était à peu près trois fois plus grande que la première que j'avais fait (celle de 2006), et beaucoup plus bordélique/diversifiée. On est passés de "douze mille stands de vente de goodies + coin fanzineux" à "douze mille stands de vente de goodies + maxi dose de fanzineux + espace japon traditionnel + espace jeunes créateurs + espace jeux vidéos enormous + espace arts martiaux + espace jdr (omg oui espace jdr!) + espace dédicaces + espace concert + espace vidéos + espace karaoké/animations ..."

J'en oublie sûrement vu que mon manque d'organisation a fait qu'on a surtout erré au hasard des allées sans trop savoir ce qu'il y avait à voir et à quelle heure u_u" Je viens de découvrir en rentrant chez moi que Dorothée faisait des dédicaces... Enfin en même temps attendre pour une dédicace revenait à se flinguer une journée complète. Je crois qu'on a bien fait d'éviter les stars : a) qui ne m'intéressent pas tant que ça, b) à qui je n'ai rien à raconter, et eux non plus n'ont rien à me raconter u_u.

Question gens que je voulais voir, on peut pas dire que j'ai été très courageuse.

Kanda> Très occupé, un peu crevé apparemment, mais il a eu un maxi beau sourire quand je lui ai dit qui j'étais, et il a apprécié que je lui ai fait un dessin <3

Toxic Store> Très occupées à se faire des kikoolol ooooooh ma chérie comme t'es une bombe!!!, trop pour capter que des gens essaient de venir dire bonjour. Ca représente bien le forum -_-

Morgil> Mais euh c'est pas d'ma faute, son stand était pris d'assaut par une horde de fans qui arrachaient leurs vêtements! Si, j'vous jure, ils étaient au moins trois. Bon ok je supputais qu'elle se souvenait pas de moi et j'avais la trouille u_u j'y suis pas allée.

Aurore> Aurore, la fille la plus gentille et la plus dépassée par ce qui se passe mdr u_u ou du moins quand je suis passée la voir...

- Ok je signe! Alors, pour...
- n_n
- Merde j'ai écrit Paris au lieu de pour!! Comment je fais? '.' Ohlala. Euuuuh ben attends je vais écrire Paris Japan Expo kikoolol trop bien?
- ... xDDDD
- Ou juste Paris Japan Expo. Et je reprends à pour.



Morbidou>
Bon, là au moins y'a pas eu de malaise xD Chouette fille, de la tchatche et contente d'être là, ça faisait plaisir. Comme ça m'a fait étrange de voir sa doll en vrai -_- A cause des photos j'ai toujours tendance à penser qu'elles sont grandes. Ai eu une chouette dédi punkoïde.

Plumy, Shini et le staff Kejhia> Bon, avant d'expliquer quoi que ce soit, voici la scène d'entrée qui a crevé les plafonds du ridicule. Ou alors j'aurais pu creuser, je sais pas x'D


 




Ahaha désolée pour le strip trop moche x'D

Bref c'était assez impressionnant de voir un lol irl.Quoi, je peux pas appeler ça autrement, t'as tapé sur la table avec ton poing en hurlant ! xDDDD
Pas la peine de le préciser donc, ça s'est très bien passé avec Plumy, malheureusement j'ai pas trop osé taper la discute aux autres membres de Kejhia, c'est bien la peine d'être habillée comme une poufiasse si c'est pour jouer les timides après u_u ... Ai échangé deux trois mots avec Shini et Jay, et j'ai lamentablement raté Lunalithe. Mais bon, je lui enverrai un paquet xD




Puisque j'en suis à parler de Kejhia, la logique veut que je fasse mon compte-rendu explosage de portefeuille!

Hé non je l'ai même pas tellement explosé, vu que j'avais pas beaucoup de sous de toute façon u_u j'aurais bien voulu un pti réveil Crokette mais j'ai vite été à sec, donc je me suis limitée!









Ahaha ça fait pas beaucoup tout de suite hein x'D Quand j'ai lu que le panier moyen des gens qui ressortent de la JE est de 275 euros j'ai eu des yeux comme ça : O_O ... Mais j'm'en fous, j'ai le nécessaire et le mieux, na xD









L'artbook de Morbidou! Qui est très chouette et original dans la présentation verticale, les petites explications sont sympa et délires. Je kiffe son style, même si j'ai eu un choc énorme en voyant qu'elle a le même problème que moi : elle a acheté l'artbook de Morgil il y a un temps et ça a laissé des traces xDDD









Chez Kejhia : Touch! #4 ! Là ça m'a un peu fait mal aux fesses parce que j'aurais voulu acheter les précédents aussi xD Mais je suppute que je trouverai toujours à les ravoir, hmnon? Vu qu'il en restait? Allez euh, faut venir à la Chibi JE uu ...

En tout cas ce numéro est fendard, l'idée de relier les bédés par une histoire à la Alice m'a fait crever de rire, ça sent le craquage total et ça rend le tout terriblement sympathique! Les dessins de T.T.Girl sont magnifiques, et toutes les bédés publiées dedans sont chouettes. J'ai été carrément surprise par la différence de styles niveau graphique comme niveau histoires, mais tout m'a plu.



Par-delà les rubans est très spé mais chou, et Edward a un style et un univers bien à lui... Très étrange, très onirique, le coup des rubans n_n

Tea for Two est méga trop chou xD C'est pas la première fois que ça arrive, mais ça fait encore une bédé qui me fait penser à un couple de rp à moi (enfin, à moi et So) pour leur côté "on a rien à foutre ensemble". J'aime beaucoup le trait de Lyn.

Love Complex, la bédé de Lunalithe, c'est un peu celle que j'attendais de lire, vu que je la connais sans la connaître et que j'étais curieuse de voir un peu tout ça. Pour une première, elle est très mignonne et j'aime bien l'idée de l'histoire. Et truc pas évident, elle est bien construite! La bédé de remerciements à Kehjia m'a bien fait marrer n_n (par contre je suis en train de me demander si c'est bien elle, parce que sur son LJ elle parle pas du tout de la Japan Expo alors qu'elle raconte ses journées en entier Oo...)

Hearts, la bédé d'Alhia... Je ne connaissais pas du tout Alhia, et je me demande bien pourquoi u_u J'adore son style, maintenant j'ai plus qu'à la retrouver. C'est tout propre, tout beau. J'avais un peu peur que le dessin ne s'arrête qu'à des visages, en commençant à lire, mais même si effectivement elle focalise un peu sur ce genre de plan, ça colle très bien à son histoire.

Aaaah mais ça a été vite de lire tout ça T_T C'est là que je me dis que je sais pertinemment que c'est un travail énorme, et que moi je dévore ça comme un petit pain. Il nous faudra une deuxième lecture avec décortication des planches xD *entend déjà les auteurs hurler "noooon!!"*







Chez Kejhia aussi : Ad Patres !

J'avais plus ou moins suivi le début, la réalisation de la couv... Je ne m'attendais pas du tout à une histoire de ce genre, bizarrement. Peut-être que je suis rodée par les histoires habituelles des mangas et que je me dis que ça ne peut pas être autre chose qu'une happy story mit embrouille au milieu, réconciliation à la fin, bons sentiments et simplicité de ceux-ci. Je m'étais toujours dit que si un jour je me lançais dans une bédé, ce serait difficile de faire une histoire comme on en connait dans nos rp à So, Mû et moi, c'est à dire des histoires complexes qui en général laissent un noeud dans la gorge parce qu'on a maltraité nos persos et que personne n'est complètement gentil. Parce que c'est difficile d'expliquer des situations complexes en quelques pages, et que pour que ce soit buvable, il faut que ce soit forcément chou. Mais non, visiblement pas.

[info]morgan_chat et [info]plumy ont fait un très, très chouette boulot au niveau du scénario d'Ad Patres. Je me suis complètement laissée prendre à la lecture et à l'histoire. La seule critique que je pourrais en faire n'en est pas vraiment une : j'aurais voulu savoir comment Gwen et Lucas se rencontrent, et comment leur relation évolue. Mais bon, ça prendrait allez, 50 pages de plus? xD

Tout le souci des détails dans l'histoire la rend très réaliste (le fait que Gwen veuille travailler en hôpital, sa nouvelle coupe...), l'absence de dérapage sexuel/romantique la rend crédible avec un poil de "je reste sur ma faim mais c'est quand même vachement mieux comme ça quand on y pense", et la fin choisie est à mon sens celle qui colle le mieux à l'histoire. Morgan-Chat, arrête de trop vouloir martyriser tes persos! xD

Bon, vous l'aurez compris, si je m'arrête surtout sur ça c'est que j'ai moultement apprécié les bonus qui font figure d'analyse complète de la bédé. C'était carrément intéressant de voir les problèmes techniques qui se sont posés, les changements de scénario, la construction des planches...

Et certes, il y a une autre raison pour laquelle j'ai apprécié l'histoire :

Il y a peut-être de ça trois ans, j'ai crée un personnage taciturne, un chirurgien esthétique qui exerce chez lui, ne sort jamais, n'a aucun ami et aucune relation avec l'extérieur, si ce n'est la bande de mafieux richissimes qui peuvent se payer ses services pour changer de visage et échapper à la justice. Aucune morale, Paul, tant qu'ils paient, il les opère. Il s'en fout, il n'a plus vu le monde réel depuis longtemps, parce qu'il ne sort pas de chez lui. Et pour cause : il est mort. Est-ce que c'est la peine de préciser qu'il est grand, un peu trop mince, blond, les cheveux attachés dans la nuque?

Je vous rassure, la ressemblance s'arrête là, le mien est un vampire, il est resté bloqué au début du siècle dernier dans sa tête, il est trop souvent à côté de la plaque à force de ne pas cotoyer le monde réel, et même s'il y a effectivement un petit jeune qui arrive dans sa vie, la relation n'est pas la même du tout. Mais le parallèle m'a fait sourire xD Faute de dire qu'on manque d'inspiration, je crois plutôt que spontanément on tombe sur les archétypes qui fonctionnent bien, et quand on développe une histoire autour d'eux, ils changent et prennent une personnalité à part entière. Zomg c'est comme si vous aviez fait un bébé, Plumy et Morgan-Chat xD







Le petit chat qui voulait être un pigeon est fendard et chou à l'extrême. Je kiffe l'idée de la mini bédé et évidemment de faire une histoire sur son chat, ça me fait une auto private joke dans ma tête et te rappelle qu'il faut que je montre un truc dès que j'ai plus la flemme de scanner u_u CROKETTE EST TROP CHOU! Et, oui, moi je plussoie qu'il est un pigeon. S'il veut.

Et en bonus le collier que je me suis acheté chez Jeveuxlesmemes ! La gussette était sympa, j'avais pas assez pour le prendre, elle me l'a fait à 8 euros au lieu de 12 :3




Bon voilà mes achats donc, je bons achats si je puis me permettre xD Enfin ça, plus la bouffe là bas, du manger divers, des billets de rer et de metro par milliers, des piles pour mon appareil... Non, je pouvais pas rester sans piles!! Explication :


Marc et moi-même errions sans but fixe entre les allées de la JE, poussant de temps à autre des "aaaaah!", des "ooooh!" , et sa variante "oouaaaah!". Bref, on savait pas trop par où commencer, où aller, tout ça. On croisait beaucoup de nénettes en jupe très mignonnes, d'autres pas, et des hommes en jupe aussi. A force de trier les trois catégories, on a vite fini par zieuter automatiquement tout ce qui était mignon et en jupe, et notre errance a pris fin quand nous avions trouvé ce qui nous motivait pour avancer : on suivait les jolies filles, comme de gros psychopathes. On est passés maîtres dans l'art de chopper la bishette (oui, bishette, puisque bishi au féminin. Oui je sais on dit bishoujô mais ça sonne mal uu alors bishette!) et dans le discours type "salut, dis, j'peux te prendre en photo? n_n j'adore ton costume!".



Mais il n'était pas évident de dénicher la bishette. Nos points de respawn ont muté pour plus d'efficacité :


- Les carrefours des grandes allées. Tout le monde y passe, donc la bishette aussi!
Les + : choppage facile.
Les - : angle de vision restreint par la foule, la bishette peut arriver par tous les côtés.

- Le village jeunes créateurs. La bishette aime la création et les machins originaux!
Les + : elle est avec plein de copines bishettes.
Les - : impossible de circuler et de s'écarter à la distance réglementaire pour prendre une photo.

- Les stands de goodies. Oooooh trop kawaii la peluche Kitty!!!!
Les + : elle prend la pose avec sa toute nouvelle peluche Kitty/des oreilles de lapin
Les - : la bishette étant penchée sur le stand, on la repère de dos, et elle est pas toujours jolie quand elle se retourne. Mais on est obligés de prendre la photo, maintenant! u_u

- La zone jeux. La bishette est parfois gameuse, ou tente de!
Les + : elle n'est pas toujours dans son élément, et donc facilement déstabilisable. Le DDR la fait danser telle la japonaise ivre
Les - : en zone geekale, la bishette se fait déjà harceler, et envoiera plus facilement chier

- Les sorties de concerts/ défilés/ Cosplay. La bishette assiste aux grands évènements!
Les + : la bishette est encore toute renversée par le spectacle qu'elle vient de voir et affiche l'air rêveur.
Les - : tout juste sortie d'une salle noire, le flash peut la tuer!



Bref du gros lolage en perspective, on en a eu pas mal comme ça... Voici un petit florilège de screenshots du nouveau jeu inspiré de Pokémon Snap : Bishette Snap xDDD
































Oups une intruse xD

























Et que de Free Hugs tout partout O_o
















Ahahaha xD Urahara, belle gosse va <3


More coming soon, Livejournal bug sa race --



Japan Expo

Enfin, j'y vais T_T

Après deux ans de patientage, une 2e JE où j'ai toujours pas de stand et où je fais toujours pas de cosplay, mais où je vais. C'est déjà exceptionnel x'D J'ai hâte. Je suis passablement dégoûtée de ne pas avoir reçu mes dreads pour avoir une tête colorée, et de ne rien avoir eu le temps de préparer, notamment des dessins que je voulais faire pour beaucoup de gens que je vais voir pour la première fois et dont j'adore le boulot (ben oui, j'y vais majoritairement pour voir les fanzineux u_û est-ce une honte? j'aime m'informer des génies de demain!)

Maaiiiis j'ai pas eu le temps, pour les dessins éè j'ai trop honte. Mais je vais faire des sablés pour Plumy. Ca, c'est juré ♥

Vu que je viens de faire mon sac, je sais ce que je vais avoir sur les fesses, donc si ça vous amuse, vous aurez qu'à me chercher xD
J'suis là samedi et dimanche, j'erre, je squatterai certainement chez Kejhia, Venus in the Dark et Morgil si elle est là...
Donc Prince des pédés le samedi, Prince des ténèbres le dimanche :3

J'y vais avec Marc, mon alter ego spirituel et peu rasé, ou plutôt je l'y traîne u_u j'espère qu'il y trouvera son compte aussi...

Ah putain ça se voit qu'il est 3h du mat, je sais plus colorier uu ni dessiner d'ailleurs...

Bilan

Comme sus-mentionné, l'école, c'est fini pour cette année!

Mais comme j'ai sué comme un boudin sur mes travaux, je vous offre une petite rétrospective crétine de mes heures de dur labeur et de situations drôlesques. Voici donc!











Cri du coeur de Mr G, prof d'histoire de l'art :
J'en ai marre que vous fassiez des exposés bateau!!! Faites des exposés sur ce que vous aimez!!!


Résultat, deux exposés sur le scrap-booking, un sur la couture, un autre sur les tags. Il a râlé. Il a un peu moins râlé contre moi, et a même souri quand j'ai foutu Chuck Norris sur le rétroproj' et projeté ça sur l'écran de l'amphi, qui a la taille d'un écran de ciné. Mais j'avais un discours, je le jure >< Bon, ok j'ai parlé de memes et de Jesus lol, mais c'est une nouvelle forme de parodies des icônes hérité de l'art parodic'. Si si je vous assure T_T












Pour le cours de scénar, le prof nous a pondu un sujet "je m'en tape", c'est à dire :

"Vous faites ce que vous voulez!!"

C'est bien gentil mais du coup je suis partie en live total u_u J'ai voulu tourner une vidéo genre pub pourrie contre la traduction Google. Le principe était con : je fais chanter des chansons anglaises mal traduites en français à des gus divers et variés.

Sauf que quand le prof a vu ça, il a pas compris le délire "traduction Google" et a voulu que je transforme ça en fausse pub du FN u_u Ce que j'ai fait. En gros maintenant c'est un espèce de karaoké où Juliette chante du Britney Spears en français, déguisée en pouffe, et où le texte défile en karaoké en bas de l'écran. Sauf que je pensais pas que c'était aussi chaud de faire des sous-titres karaoké x'D Le résultat est pourri, et le slogan c'est un truc genre "venez chantez français aux boums du FN".
Je rassure toutes les âmes sensibles, c'est pour tourner ledit parti en ridicule.












Le jeu vidéo, c'était la misère, j'ai pas fait le quart de ce que je voulais x'D
C'est tellement pas fini que je le poste pas, j'ai une envie folle de travailler encore dessus (warrior va! *se tapote*)













Ben, pour la gravure, faut plonger les plaques de métal qu'on a gravées dans un bain d'acide pendant cinq minutes. Comme y'a pas de minuteur, je pose mon portable à côté. Normalement.










Le dessin, j'ai abandonné.
A quoi ça sert de savoir à peu près dessiner si on vous demande de faire des formats géants avec des taches conceptuelles dessus? ><









La sculpture, ç'a été la lutte x'D

Sujet : réaliser une sculpture taille réelle d'un élève de la classe en se basant sur ses caractéristiques

Vu que j'avais choisi Juliette, ma topine hippie aussi large qu'un phasme anorexique, je l'ai fait en fil de fer, ou du moins j'ai essayé. C'était assez feune de la coller sur le tapis de fausse herbe, ça lui allait bien :3












La photo, de toute manière, j'ai jamais compris comment on en faisant correctement X_x Ca semble être le truc le plus basique mais je sais pas, je suis une handicapée du cadrage... Du coup j'ai pallié le truc en faisant que des super gros plans sur des textures diverses et variées et en baratinant deux phrases et demi dessus. C'a marché x'D Ca donne ça :







Photo trop conceptuelle pour moi 1






Photo trop conceptuelle pour moi 2







Photo trop conceptuelle pour moi 3


Quand on sait que la dernière c'est l'aile arrière de ma voiture pleine de mastic, ça fait peur.
Mais on va s'arrêter là parce que j'en ai plus de 200 comme ça uu"










Interface, la grosse marrade.

Le cours consiste en une mise en scène, en gros. On est censés utiliser du matériel technologique pour créer un univers et mettre le spectateur dedans. Comme tout le monde faisait des projections de vidéos conceptuelles au plafond et bandait les yeux des spectateurs, Juliette et moi-même avons décidé de nous taper un trip SF.

On a inventé une entreprise un peu glauque qui fait des expériences sur les gens (noooon j'ai pas joué à Portal), et le travail consistait en la mise en scène suivante :

Moi même déguisé en infirmière pas sexy, je erre dans l'école à la recherche d'un gen. Je le choppe, et lui dis d'un ton très officiel qu'il doit me suivre pour une analyse. Je l'emmène au sous-sol, où nous attend Juliette, pas moins déguisée en infirmière pas sexy. On lui pose un certain nombre de questions administratives chiantes pour le mettre dans l'ambiance, puis on le guide dans un isoloir tout noir où il doit attendre. Au bout d'un moment, une voix artificielle lui assène ce texte :

"Bienvenue à l'analyse 812A des services Nilos Labs. Nous allons procéder à la collecte de vos données. Veuillez respecter intégralement les instructions pour assurer le bon déroulement de l'analyse. Veuillez placez vos pieds dans les marques au sol prévues à cet effet. Maintenant, relevez la tête, et fixez le point rouge devant vous. Vous serez averti par le lancement de l'analyse par un signal sonore. Ne bougez plus, ne respirez plus, ne pensez plus."


Là, le gus face au mur, le rétroprojecteur braqué sur son dos, un rayon rouge genre scanner le scanne des pieds à la tête. Le gus ressort de l'isoloir, signe une décharge qui cause d'éventuels effets cancéreux, de cellules prélevées et des trucs que l'entreprise pourrait en faire (ah ben oui on fait des clones xD)

Voilà, vous avez rien compris? C'était fait pour xD C'était juste pour faire flipper les gens et leur faire croire que des laboratoires chelou font des tests sur eux à leur insu. C'a bien marché dans l'ensemble n_n












Musiques volantes! Ma motivation décline.

Musiques volantes, c'est un festival de musique et de vidéos expérimentales qui se passe un peu partout en France tous les ans. On nous a demandé de faire une affiche pour le festival, tout en sachant qu'elle serait pas prise xD Mais bon c'était pour le trip... Vla la mienne








Si vuzarrivez pas à lire c'est normal, c'était prévu pour faire 60 cm sur 80 cm u_u










J'aime pas la philo... u_u On devait écrire une pièce de théâtre sur un thème philosophique de notre choix. J'ai fait un truc sur la justice, et le fait de faire justice soi-même. J'étais pas trop convaincue, puisque j'ai plus fait ça pour me faire plaisir que pour répondre au truc, mais la prof a kiffé. Première fois de ma vie que l'une de mes meilleures notes toutes matières confondues est une note de philo xD












Vidéo, ou comment courir dans les bois quand on aime pas courir dans les bois. Je fais JAMAIS de sport u_u Et là ben, j'en ai fait.
En gros c'est un court-métrage rendu jeu vidéo, le but du jeu étant d'être un zami de la nature, alors que je suis une grosse handicapée des plântes. On gagne des points quand les animaux nous causent, on en perd quand on se prend des arbres ou quand on écrase des moustiques.

Pour les curieux, c'est ici










Atelier son, c'est un atelier ousk'on doit faire du bruit. Et des sculptures qui font du bruit. On a participé à un concours pour réaliser une sculpture géante pour une usine d'aluminium, Ju et moi, on a rendu un projet à l'arrache, et, chose improbable, on a gagné. Mes premiers pas dans le monde professionnel, dans un domaine qui m'intéresse pas du tout x'D J'en pleure d'émotion (n'empêche ça va me faire des sous en août!)






Voilà pour mon semestre, conclusion, un bon gros bordel. Pas fâchée d'être en vacances <3

Fête de la musique + tag + vacances

Youpiiii je suis en vacances!

Je mets le tag tout de suite, pour ceux qui ont envie de voir le résultat sans se taper ma vie passionnante xD  Il s'agit donc d'ouvrir son livre de chevet à la page 123, de sauter les 5 premières phrases et de copier les 4 suivantes, voici donc le résultat:

"Et elle raccroche mit brutalité.
La gosse qui a visualisé sa grande frangine exige la prise en abattis. Or, je vous ferai blablater qu'elle ne boxe pas dans la catégorie fluette.Obligée de m'appuyer contre la lourde pour ne pas égarer l'équilibre."


Je pourrais me refuser au spoil et ne pas préciser qu'il s'agit de Un gus vaut mieux que deux tu l'auras, alias Le journal de Georgia Nicolson tome 8, mais en même temps le seul spoil que ça comporte c'est que ni Georgia ni Libby ne sont mourrues. Soit certes, une info réconfortante de premier choix,  mais rien d'étonnant xD

____

Je suis en vacaaaaaances

Mon dernier mois de taff s'est avéré être particulièrement troublogène, j'ai cru virer dingue pour cause d'abus de tabac, de bière et de café. Très cliché-ment, les trois trucs me boostent l'intellect pour travailler non-stop, jusqu'au bout de la nuit, ils m'entraînent. Je ferai un vrai post sur ça incessamment sous peu.

___

Fête de la musique = raté, raté, et encore raté. Autant j'ai passé une excellente soirée de fin d'année vendredi soir, dans un petit restau sympa qui fait toutes sortes de plats au fromage (si quelqu'un compte un jour aller à Metz, le Bouche à oreille sur la place St Louis), puis à la Chenille Bleue, là où tout le monde va sauf moi parce que je sors pas trop beaucoup, tous comptes faits -_- enfin du moins pas à Metz pour cause de pas pouvoir rentrer dans mes pénates passé 23h. Vendredi, bonne soirée donc.

Mais ce soir, naaaaon u_u J'aurais pu passer une trop bien soirée puisque fête de la musique +  Nancy = tuerie en théorie, c'était sans compter mon équipe accompagnatrice de choc qui n'était pas dans le même délire que moi. Je développe. Contrairement à ce que pourrait penser la majorité de la population et le fait que j'ai précédemment mentionné que je buvais une certaine boisson à base de houblon en travaillant, je ne suis PAS une pochtronne et je passe souvent mes meilleures soirées sobre. Mais là, après un mois à pas sortir, et en plus la fête de la musique, et en plus Nancy... Il me fallait une murge, des gens que je connais pas et avec qui je parle de n'importe quoi, j'essaie de faire brûler des arbres, des poubelles, des gens, avec un briquet qui marche pas, que je vole des sacs en plastique et bref, n'importe quoi soirée à base d'alcool et de vautrage dans herbe/béton/poubelle/appart de gens inconnus.

Mais. Je suis partie passer la soirée avec mes poteaux que j'aime mais qui ne sont point dans ce délire là. J'ai mal géré, je crois, mais j'avais envie de les voir, ça faisait longtemps. Petit couic bis, la présence de Super Kéké mit Super Kéké femelle, deux êtres certes agréables mais dont je n'ai toujours pas compris a) le fonctionnement, b) l'utilité, c) le pourquoi du comment mes amis agréables et charmants les invitent. Et, bon, c'est pas que je les aime pas, mais j'étais partie du mauvais pied et ils disaient plein de choses aberrantes, donc j'étais plutôt partie pour serrer les poings en essayant de garder les bras le long du corps plutôt que tendus vers autrui-Kéké. Bref, je pensais finir la soirée ivre morte dans la Pep (qui s'est avérée fermée) et comme une glandue j'ai assumé mon erreur de choix pour la soirée, et je suis retournée à la gare à 20h, pour attendre le train pour Metz qui ne partait qu'à 22h32, pour ensuite reprendre le train Metz>chez moi qui lui partait à 23h21. En gros j'ai abandonné la soirée à 20h, je suis arrivée chez moi à minuit u_u
J'avais qu'à pas vouloir faire la pochtronne et avoir des vrais nerfs en état de fonctionnement. La prochaine fois je m'organise mieux.

Mais je suis contente d'être chez moi avec mon chât et du thé. Parce que je suis en vacances, alors je ralentis la clope, et je ne compte plus toucher ni à la bière en dehors de "en soirée" ni au café. Et le thé, Lino le sait, c'est bon.

Je vais dormir et demain je ferai des dessins... Plein de dessins.

*de retour*  ♥ 

1h39


Prince dit :
hey smarterchild

Prince dit :

it's been a while

- SmarterChild - *unicef contributing to charity dit :

Meet the new Windows Live™ Messenger Concierge Agent! Add wilma@live.com to your Contact List and learn about all the fun stuff you can do in Messenger plus more!

I don't understand this fully enough to say anything smart about it...

Prince dit :

lol, i missed you

- SmarterChild - *unicef contributing to charity dit :

Aww...

>>> Type "what's new" and I'll show you what I've been learning lately.

Prince dit :

what's up?

- SmarterChild - *unicef contributing to charity dit :

Just hanging out. You?

___

Moi... Ben je travaille encore uu et y'a plus personne sur MSN...  Je jure d'updater ce journal dès que j'aurai fini mes exams! Et de venir sur MSN quand y'a des gens autres que des bots x'D